Pour notre 1ère rando de la saison, si météo favorable, nous ferons une balade côtière de Sausset (anse du Grand Nid) jusqu’à l’anse de Sainte-Croix, entre l’azur des eaux cristallines et l’ombre des pinèdes verdoyantes. Sur l’ancien chemin de ronde des douaniers, nous passerons par la Pointe des Tamaris où subsistent encore les vestiges d’un ancien village gaulois du VIe av. J.C. (une dizaine d’habitations).  

Au départ du parking Grand Vallat (150 places), au bord de la D49 en direction de la Couronne, à env. 1 km du port de Sausset, c’est un parcours agréable et varié où nous rencontrerons de nombreuses plages. Sentier pédagogique sur le GR51. Belles vues sur la baie de Marseille, ses îles (Frioul, Maïre, Riou) et le massif de Marseilleveyre.

 

Participation : 1 ticket. Essai offert aux nouveaux adhérents. 

Inscription obligatoire avec votre RV au plus tard la veille de la rando :

ou par MAIL : brigitte.cazeres@free.fr  

ou par SMS :  06.20.53.01.69

 

 1er RV : 13h à Trets sur le parking du supermarché Casino bd de l’Europe (D6).

Covoiturage à organiser.

 

 2e RV : 13h20 au Canet-de-Meyreuil sur le parking de l’Auberge Provençale (D7N route d’Aix). Se garer dans l’impasse après le restau.

Covoiturage à organiser.

 

3e RV : 14h à Sausset-les-Pins sur le parking Grand Vallat (150 places), au bord de la D49 en direction de la Couronne, à env. 1 km du port de Sausset. Départ de la rando.

  

Accès :  A51 vers Marseille, puis A7/E714 vers Fos-Martigues, puis A55 vers Martigues-Fos. Prendre la sortie Carry/Châteauneuf.

Sur la voie rapide D9, sortir à Sausset et prendre la D5 vers Sausset jusqu’au port. Suivre la D49 vers la Couronne sur 1 km jusqu’au parking Grand Vallat.  

 

LE COIN DES ‘’SAVANTURIERS’’ :

(La lecture nuit gravement à l’ignorance) 

 

  • SAUSSET-LES-PINS

La commune fut longtemps un quartier de Carry-le-Rouet et c’est en 1908 que le processus de séparation commença, pour devenir officiel en 1924.

Comme dans grand nombre de cas, plusieurs suppositions existent quant au nom actuel de Sausset-les-Pins. Il pourrait être inspiré :

– du latin salcetum, ‘’sol sec’’ ;

– ou du latin salix, ‘’forêt de saules’’ ou bien ‘’marais salants’’ ou ‘’salines’’.

Autrefois petit hameau de pêcheurs d’à peine 200 habitants, 7 581 Saussétois y résident actuellement.

Sur la corniche, posées face à la mer, les belles résidences se tiennent sous les ombrages de la pinède à l’abris des regards indiscrets.

Le patrimoine bâti est constitué principalement par le château Charles Roux, du nom d’un riche savonnier marseillais (Jean-Baptiste Charles-Roux).

Sausset fait partie du Parc Marin de la Côte Bleue, créé en 1983. Les plongeurs pourront découvrir les fonds sous-marins et récifs artificiels aménagés au large de Sausset. Les oursinades y sont réputées.

 

Célébrités liées à Sausset-les-Pins

– Charles-Roux (Jean-Baptiste). Industriel marseillais. Il fit construire son château en 1854 dans une pinède de 300 ha.

– Jules, son fils (1841-1918), important homme d’affaires, est le grand-père d’Edmonde Charles-Roux (romancière et épouse de Gaston Defferre).

Il passe son enfance au château puis en fait un musée et un centre culturel.

Il contribue fortement à la naissance du Sausset-les-Pins actuel : investissement dans le port, activités culturelles…

A sa mort, le château est vendu en copropriété et en 1978, une partie de la pinède est morcelée en lotissements.

 

  • Les chapelles de Sainte-Croix

     

L’ancienne chapelle (XIIe siècle) 

Elle a été édifiée par les moines bénédictins du prieuré Saint Genest de Jonquières qui la dédièrent à la Sainte Croix.

Appelée ‘’Santo Terro’’ par les marins, ce lieu et son sanctuaire dépendent de la paroisse de Jonquières à Martigues jusqu’à la Révolution. C’est pourquoi, les Pénitents des trois quartiers de Martigues aimaient s’y rendre en pèlerinage le 3 mai et le 14 septembre pour honorer la Croix du Sauveur. On y célébrait aussi la messe pour le Carême et pour Pâques.

La nouvelle chapelle (XVIIe siècle)

On ignore la raison qui poussa le clergé à délaisser l’antique chapelle pour en construire une nouvelle.

Quatre colonnes de l’ancienne chapelle ont pris place dans le nouveau sanctuaire, elles font le lien entre les deux lieux saints.

La chapelle a subi pendant de nombreuses années des dommages et des transformations.