cid:image013.gif@01D3295E.750BAB40

 

Pourrières est situé à la limite des BDR et du Var, à environ 25 km à l’est d’Aix-en-Provence, au sud-est de la montagne Sainte-Victoire et au nord-est de Trets. On y accède par la DN7 puis la D23.  En amont du canal de Provence, le Puits de Santé surplombe le village et offre une multitude de chemins en balcon, très agréables et faciles à parcourir, à travers pinède et chênaie. Les points de vue sont superbes, à l’ouest, sur tout le massif de Ste-Victoire et au sud, sur la plaine de l’Arc, le mont Aurélien, la Sainte-Baume et la chaîne de l’Etoile.

Participation : 1 ticket. Essai GRATUIT pour les nouveaux.

Etre à jour de sa cotisation annuelle pour pouvoir participer (40€).

Inscription obligatoire au plus tard la veille de la rando

et indication du RV choisi :  

  par MAIL : brigitte.cazeres@free.fr  

  ou par SMS : 06.20.53.01.69

 1er RV : TRETS à 13h20 sur le parking du supermarché Casino bd de l’Europe (D 6 vers St-Maximin).

Covoiturage à organiser entre vous.

Trets – Pourrières : 9,5 km, 15 mn.

 2e RV : CANET-DE-MEYREUIL à 13h10 sur le parking de l’Auberge Provençale (D7n route d’Aix). Se garer dans l’impasse après le restau.  

J’y serai pour organiser le covoiturage.

Le Canet – Pourrières : 21 km, 25 mn par D7n vers St-Maximin et D23 vers Pourrières.

3e RV : POURRIERES à 13h40 au bout du chemin de la Santé, sur le parking en terre à droite après le pont sur le canal. Départ de la rando.  

D’Aix : 29 km, 35 mn par A8 sortie 32 Trets. Puis D7n vers St-Maximin et D23 vers Pourrières.

A Pourrières, suivre la Grand Rue et au rond-point avec des cyprès, prendre à droite l’avenue des Bastides vers l’école Saint-Exupéry. Après l’école, prendre à gauche le Chemin de la Santé jusqu’au bout. Traverser le pont sur le canal, tourner à droite et se garer sur le parking en terre.

 

cid:image013.png@01D80585.864B7130      cid:image014.jpg@01D80585.864B7130

 

LE COIN DES ‘’SAVANTURIERS’’ :

(La lecture nuit gravement à l’ignorance)

 

POURRIERES

5 181 Pourriérois. 56,32 km2. Alt. 300 m

Résultat de recherche d'images pour "caïus Marius Pourrières"  Pourrières.-La-Sainte-Victo

Entourée de vignes et bâtie sur un éperon rocheux, Pourrières, qui se trouve sur le flanc sud-est de la montagne Sainte-Victoire, domine la vallée de l’Arc et fait face au mont Aurélien.

Peuplée dès le néolithique de Ligures, la vallée a connu l’arrivée des Celtes se mêlant aux peuples autochtones et vivant dans des Oppida (le pain de Munition, du IIe siècle av. JC, atteste de leur présence), puis celle des Romains qui fondent Aix-en-Provence en 122 av. JC.

En 102 av JC, une importante bataille a eu lieu sur la voie Aurélienne et sur les bords de l’Arc, proches du village. Elle opposait les armées romaines aux peuples barbares, les Cimbres et les Teutons, déferlant du Septentrion (Nord) pour envahir Rome. Remportée par le général romain Caïus Marius, elle fit de nombreuses victimes (plus de cent mille morts sont mentionnés).

La localité est citée en 1145 comme De Poreriis ; la tradition donne comme étymologie probable soit le vocable latin Campi Putridi, en raison du charnier laissé par Marius après la bataille d’Aix, soit du provençal pòrri (les poireaux étant abondants à Pourrières). Il est plus probable que le nom provienne du caractère perché du village (podium reriis), la plupart des villages voisins de la haute vallée de l’Arc ayant cette désignation : Peynier : podium nigra, le puy noir ; Puyloubier ; Pourcieux ou encore le Pain de munition : podium munita, le pic fortifié, triple enceinte de pierre de l’âge du fer au nord de Pourrières. 

 

A partir du XIVe siècle, ce territoire fut gouverné durant 4 siècles par la famille Glandevès, l’une des plus importantes de Provence. Isnard de Glandevès (1340-1409), viguier de Marseille (1380), lieutenant du sénéchal (1405), fut seigneur de Cuers, de Pourrières et de Glandevès (devenu Entrevaux-04). C’était le 1er enfant de Guillaume Féraud de Glandevès.

Le Roi François Ier logea dans le beau château de Pourrières lors de son expédition en Italie. Plus tard, en 1564, Charles IX et sa mère Catherine de Médicis y passèrent avant d’aller se recueillir sur le tombeau de Ste-Marie-Madeleine à S-Maximin-la-Ste-Baume. Le château fut démantelé au cours de la révolution de 1789.

La grande peste de 1720 épargna le village et la population commémore toujours ce prodige chaque année lors de la fête du Vœu.

La famille paternelle de Paul Cézanne est originaire de Pourrières où elle joua un rôle important durant la Révolution.

 

LE COUVENT DES MINIMES

Résultat de recherche d'images pour "Chemin de la Santé à Pourrières"

A l’est du village, fut fondé en 1568 le couvent des Minimes, adossé à la chapelle ND du Bois, qui pouvait accueillir 12 religieux. Ce monastère cesse son activité en 1770. Il est racheté en 1966 et restauré avec amour et patience par un particulier, Jean de Gaspary. Aujourd’hui cet ensemble est l’écrin de festivals de musique classique, d’espace d’exposition et d’habitation principale du maître des lieux.

Résultat de recherche d'images pour "couvent des minimes à pourrières"   Résultat de recherche d'images pour "Chemin de la Santé à Pourrières"   Afficher l'image d'origine

 

CANAL DE PROVENCE

Résultat de recherche d'images pour "Canal de Provence à Pourrières"

Jusqu’à la construction de son canal, la Provence souffrait d’un manque d’eau potable et de sécheresse. Il faudra attendre les années 1970 pour que l’ouvrage soit réalisé et que les pénuries cessent dans tous les départements de la région.

Une situation dont ont toutefois été exemptées Marseille et les communes alentours comme Allauch, Aubagne ou Plan-de-Cuques dès la moitié du 19e siècle, période à laquelle l’eau de la Durance est arrivée à Marseille grâce à son propre canal.

 

Le Canal de Provence en chiffres

·   271 km de long pour les ouvrages principaux, dont 140 km en souterrain,

  • 660 millions de m3 annuels de débit,
  • 82 barrages et réservoirs,
  • 6 microcentrales électriques,
  • 111 communes desservies (BDR et Var),
  • dont 80 000 ha en eau d’irrigation (soit 11 terrains de football).