cid:image017.gif@01D2C380.2A9984E0

Barrière naturelle entre la Roque d’Anthéron et Lambesc, la chaîne des Côtes est un massif forestier préservé et agréable pour les randonnées en famille, avec tout un panel de pistes et chemins en fonds de vallons ou sur les crêtes. Au départ de la Roque d’Anthéron, rue de l’Olivier, sur le parking à l’entrée du ‘’village de vacances de la Baume’’, nous monterons en pente douce le vallon de la Baume jusqu’à la Bastide du Juge avant de descendre par une piste offrant de belles vues sur le massif du Luberon, la plaine de la Durance, les villages de Cadenet et Lauris et plus bas sur le massif du Verdon, le sommet du Ventoux et Sainte-Victoire.

Participation : 1 ticket. Séance d’essai GRATUITE pour les nouveaux.

Inscription obligatoire et indication du RV choisi (covoiturage avec le masque) :  

  par MAIL : brigitte.cazeres@free.fr  

  ou par SMS : 06.20.53.01.69

– 1er RV : 13h à TRETS sur le parking du supermarché Casino bd de l’Europe (D 6 vers St-Maximin).

Dan y sera pour organiser le covoiturage. Il ne prendra pas sa voiture mais pourra faire le chauffeur.

Trets – La Roque : 55 mn, 53 km par A8 et Rognes.

– 2e RV 13h15 au CANET-DE-MEYREUIL sur le parking de l’Auberge Provençale (D7n route d’Aix). Se garer dans l’impasse après le restau.

Covoiturage à organiser entre vous car je serai au 3e RV.

Le Canet – La Roque : 40 mn, 38 km par A8 et Rognes.

– 3e RV : 14h à LA ROQUE D’ANTHERON, rue de l’Olivier, sur le parking en épi à l’entrée du ‘’village de vacances de la Baume’’, Départ de la rando.

D’Aix : 35 mn, 28 km.

cid:image017.jpg@01D3295E.750BAB40

 

LE COIN DES ‘’SAVANTURIERS’’ (La lecture nuit gravement à l’ignorance)

 

La Roque-d'Anthéron à visiter (13) | Provence 7 Image associée

5554 hab (2018), les Rocassiers.

Etymologie : Plusieurs hypothèses pour ce nom, mais la plus plausible fait dériver le nom de : « la roche du seigneur Tarron », rocher surmonté d’une tour castrale qui domine le village (X° siècle).

Une autre précise qu’il pourrait s’agir de l’association des seigneuries de La Roque et de Tarron.

 

LES VAUDOIS A LA ROQUE D’ANTHERON

C’est à Lyon au XIIe siècle que débute l’épopée vaudoise. Un riche marchand lyonnais, Pierre Valdo, distribue ses biens aux pauvres et part sur les chemins pour prêcher la pauvreté, le retour à l’Evangile, le travail, le refus de toute hiérarchie. Progressivement des disciples le suivent, dans le Midi, les Alpes, en Italie, en Catalogne et en Europe centrale. Le Valdéisme est né. Rejetés par le pouvoir féodal et l’Eglise, ils deviennent une communauté éclatée.

Dans le Luberon, ils sont rejoints par des Piémontais et des Dauphinois qui fuient à la fin du XVe siècle les persécutions et le changement d’économie. Ils furent parmi les premiers à repeupler le village de la Roque d’Anthéron.

En 1514 Jean de Forbin, fils de Palamède de Forbin, seigneur de La Roque grâce à son mariage avec Antoinette de La Terre, signe avec 70 familles de colons un « acte d’habitation » : La Roque d’Anthéron renaît. Parmi ces colons, un grand nombre sont des fils des colons vaudois implantés depuis une génération sur le piémont du Luberon.

Tout se passa bien jusqu’à leur ralliement en 1532 à la Réforme…

En 1545, avec l’accord de François Ier, les troupes du Parlement de Provence menées par le baron Meynier d’Oppède balayent le piémont du Luberon et entrent dans La Roque d’Anthéron « à bannières déployées ». La population demeurée sur place est massacrée, tandis que les familles vaudoises se sont enfuies dans la montagne. 21 villages sont brûlés dont le hameau de Silvacane le 17 avril.

Aujourd’hui, seuls le temple et les noms des rues témoignent de cette époque.

 

L’ABBAYE DE SILVACANE (XIIe s.)  

      Afficher l'image d'origine

L’abbaye cistercienne de Silvacane (13) est l’une (la plus récente) des ‘’trois sœurs provençales’’ avec Sénanque (84) et Le Thoronet (83).

– Elle fut fondée en 1144 par les moines de l’abbaye de Morimond, fille de Citeaux. Guillaume de la Roque cède les premières terres puis les familles seigneuriales des environs multiplient les donations mais c’est Bertrand des Baux qui complète le site avec l’édification de l’église en 1175.  

Son nom renvoie à son site marécageux près de la Durance et à ses forêts de roseaux (Silva/Cana).

D’expression essentiellement romane, elle est célèbre par sa sobriété et la perfection de son architecture. Bâtie en pierre de taille, l’abbaye est établie selon la règle cistercienne qui recherche la pureté. Des trois sœurs provençales, elle est la plus conforme aux règles de Saint Bernard.

 

– Depuis janvier 2008, l’abbaye est la propriété de la commune de La Roque d’Anthéron et conserve l’ensemble des bâtiments d’origine : église, cloître, réfectoire, dortoir, salle capitulaire, chauffoir, armarium. Le réfectoire abrite la création contemporaine de Sarkis (vitraux, chaises-sculptures).   

L’abbaye, classée monument historique, est ouverte au public toute l’année.
Des expositions d’artistes contemporains, des conférences, des journées thématiques mais également des concerts, profitant de l’acoustique incomparable des lieux, redonnent vie à cet édifice incontournable de l’art cistercien.

 

LE CHÂTEAU DE FLORANS ET SON PARC

  Château de Florans La Roque d'Anthéron Provence Luberon cid:image017.jpg@01D3F04C.552ED670 Château de Florans La Roque d'Anthéron | Histoire XVIème| Projecteur TV

Le petit château (aile sud) date de 1598, le grand château est de style renaissance (1605-1667). Les travaux sont lancés par Annibal de Forbin.

  1. 1818. Propriété des Forbin, le château et ses terres sont vendus à Louis Raphaël de Cordoue.
  2. Une descendante de Louis Raphaël de Cordoue épouse le marquis de Florans qui donne son nom à la propriété (château de Florans).
  3. 1937. La marquise Marie de Florans, lègue sa propriété à l’archevêché d’Aix-en-Provence.
  4. 1948. Paul Onoratini loue le Château qu’il transforme en centre médical. Il en devient propriétaire neuf ans après.
  5. Le château est désormais lié à la clinique du Château de Florans et son parc, bordé de 365 platanes, au Festival international de musique de la Roque d’Anthéron depuis 1981.